Solidestinations en conformité avec son projet de tourisme solidaire et avec l'appui de l'association de tutelle Voyages Solidaires en France, développe, soutien et finance des programmes de développement et d’éducation à la destination des communautés hôtes qui mettent en œuvre nos programmes de tourisme.

Article 31 de la convention des droits de l'enfant : Le droit aux loisirs

Le projet principal soutenu par Solidestinations est l’accès aux loisirs pour enfants et femmes vivant et travaillant dans Les plantations, en partenariat avec IPA (International Play Association - Organisation internationale du Jeu)

Le droit aux loisirs est un projet de tourisme Social qui revendique le droit des enfants aux loisirs dans les pays en voie de développement et les pays les moins avancés.  Nous nous appuyions sur les termes de l'article 31 de la Convention Internationale des Droit de l'Enfant : 


 1. "Les États parties reconnaissent à l'enfant le droit au repos et aux loisirs, de se livrer au jeu et à des activités récréatives propres à son âge et de participer librement à la vie culturelle et artistique."


2. "Les États parties respectent et favorisent le droit de l'enfant de participer pleinement à la vie culturelle et artistique et encouragent l'organisation à son intention de moyens appropriés de loisirs et d'activités récréatives, artistiques et culturelles, dans des conditions d'égalité."
Nous militons pour que les enfants dans les pays en développement aient un moment de jeu et d'activités ludiques car trop souvent, ces activités sont supprimés au profit de cours du soir, de rattrapages et autres bourrages de crane scolaire. Comme souvent, ce sont les filles qui sont les premières victimes car en plus des cours, elles doivent assurer les corvées ménagères et garder les plus jeunes.
En complément, ASF favorise le volontariat des animateurs de loisirs du monde entier, autours de projets pédagogiques efficaces et participatifs et durables.

Les axes d'interventions

Favoriser la découverte de leur propre pays en offrant aux enfants la possibilité de visiter et de découvrir leur héritage national qu’ils n’ont jamais vu.
Contribuer à valoriser les filles en leur permettant de développer leur créativité, initiative et sens des responsabilités au travers d’activités dont elles sont les actrices.

Contribuer à la protection « cognitive et sociale » des filles en leur donnant la possibilité d’apprendre, de comprendre et d’agir dans un environnement sécurisé et également contrebalancer « le bourrage de crâne » des systèmes éducatifs et de cours du soir (tuitions).

Favoriser l’ouverture d’esprit, la pensée autonome et l’analyse critique par les rencontres et les échanges avec des gens du monde entier.

Utiliser la vie de groupe, l’action collective, la solidarité interne les jeux d’équipe, la collaboration, les projets communs, comme amplificateur de l’éducation sociale, citoyenne et solidaire, en particulier pour les filles. (Accès à l’autonomie, socialisation, participation à la vie sociale, émancipation personnelle, lutte contre toutes les exclusions)


Les moyens d'action

    • Le programme "Animateurs sans frontières" qui consiste à former des animateurs de loisirs locaux en créant des partenariats avec des animateurs français, dans le cadre du volontariat et des structures d’éducation populaire en France,
    • Des camps de vacances et centres de loisirs,
    • Des visites touristiques dans les lieux historique,
    • Des expositions et des manifestations à partir des productions des enfants (photographie, dessins, spectacles…)
    • Des partenariats avec des organisations de loisirs et d’éducation populaire françaises en particulier.
    • Des échanges avec des jeunes en provenance de centres urbains Indiens et des structures de loisirs en France, dans le cadre des camps de jeunes et de colos.
    • Un programme de sensibilisation à la protection de l’environnement et de gestion des déchets initié et conduit par les enfants dans le village et lors des festivals religieux