© 2019 par Solidestinations,

Tous droits réservés

  • Solidestinations

Inde du Sud

1/19

Géographie

L'Inde du Sud comprend cinq États indiens l'Andhra Pradesh (Visakhapatnam), Karnataka (Bangalore), Kerala (Cochin), Tamil Nadu (Madras/chennai) et Telangana (Hyderabad), ainsi que les trois territoires de l'union : les îles Lakshadweep, Andaman-Nicobar et Pondichéry.

Couvrant la partie sud du plateau péninsulaire du Deccan, l'Inde du Sud est délimitée par le golfe du Bengale à l'est, la mer d'Oman à l'ouest et l'océan Indien au sud. La géographie de la région est diversifiée et comprend deux chaînes de montagnes: les Ghats occidentaux et orientaux, qui bordent le cœur du plateau.

La majorité de la population du sud de l'Inde parle l'une des quatre principales langues dravidiennes: le télougou, le tamoul, le kannada et le malayalam.

 

Les Européens sont entrés en Inde par le Kerala et la région a été colonisée par la Grande-Bretagne et d’autres nations.


Socio-économique
Après avoir connu des fluctuations dans les décennies qui ont immédiatement suivi l'indépendance de l'Inde, les économies des États du sud de l'Inde ont enregistré une croissance supérieure à la moyenne nationale au cours des trois dernières décennies.

Bien que certains indicateurs socio-économiques se soient améliorés dans les États du sud de l'Inde, la pauvreté continue d'affecter la région de la même manière que le reste du pays, même si elle a considérablement diminué au fil des ans. L'IDH dans les États du Sud est élevé et l'économie a connu une croissance plus rapide que celle de la plupart des États du Nord. Les taux d'alphabétisation dans les États du sud sont supérieurs à la moyenne nationale, avec environ 80% de la population capable de lire et d'écrire. Le taux de fécondité en Inde du Sud est de 1,9, le plus bas de toutes les régions de l’Inde.

Climat
Le climat tropical humide et sec, plus sec que les zones à climat de mousson tropicale, prévaut sur la majeure partie de la région péninsulaire de l'intérieur des terres, à l'exception d'une ombre de pluie semi-aride à l'est des Ghâts occidentaux. L’hiver et le début de l’été sont des périodes longues et sèches avec des températures moyennes supérieures à 18 ° C. 

L’été est extrêmement chaud, avec des températures dans les basses terres supérieures à 50 ° C et la saison des pluies dure de juin à septembre. La plupart des précipitations en Inde du sud tombent dans le Tamil Nadu, laissant les autres États relativement secs. 

Le climat chaud et semi-aride prédomine sur les terres situées à l'est des Ghâts occidentaux et des collines de Cardamome. La région, qui comprend le Karnataka, l’intérieur du Tamil Nadu et l’ouest de l’Andhra Pradesh, reçoit entre 400 et 750 millimètres de précipitations par an, avec des étés chauds et des hivers secs avec des températures avoisinant les 20–24°C.

Les mois de mars à mai sont chauds et secs, les températures moyennes mensuelles oscillant autour de 32°C, avec des précipitations de 320 mm et sans irrigation artificielle, cette région n'est pas propice à l'agriculture.

La mousson du sud-ouest de juin à septembre représente la majeure partie des précipitations dans la région. Ce sont les flux sud-ouest provenant des la mer d'oman qui frappent les Ghâts occidentaux le long de l'État côtier du Kerala et se dirige vers le nord le long de la côte du Konkan, avec des précipitations sur les zones côtières, à l'ouest des Ghâts occidentaux. Les nobles Ghâts occidentaux empêchent les vents d'atteindre le plateau du Deccan; par conséquent, la région sous le vent (la région dépourvue de vent) reçoit très peu de précipitations. 

Les flux de mousson du sud-ouest provenant de la baie du Bengale se dirige vers le nord-est de l'Inde . La côte de Coramandel (Chennai...) ne reçoit pas beaucoup de précipitations de la mousson du sud-ouest en raison de la topologie et de la forme du bout de l'Inde.

Enfin, le Tamil Nadu et le sud-est d'Andhra Pradesh reçoivent aussi des pluies de la mousson du nord-est. Cette mousson du nord-est a lieu de novembre au début de mars,  Les cyclones tropicaux du nord de l'océan Indien se forment toute l'année dans le golfe du Bengale et la mer d'Arabie, entraînant des vents dévastateurs et de fortes précipitations en partieculier sur la cote de coromandel (chennai)