Comment l'inde bafoue le kir- How india spoiled the "KIR" 

Je me trouvai pas plus tard que la semaine dernière, en territoire ennemi, c'est-à-dire en inde, dans Une ville polluée et sans charme ; dans un minable Hilton cinq étoiles, avec une prétendue carte des vins et alcools français, lors qu'abattu par la chaleur du soleil sud indien, je m'assis à la terrasse du bistrot bien décidé à me rafraichir le gosier. Et que vois je sur la carte du bar ? KIR ! Crénom ! Pas dieu possible me dis je ! Oser, où pas.... Un serveur, blanchit au talc, rachitique, désespérément sobre, vint s'enquérir avec mollesse du breuvage ce que je désirai ingurgiter. Je lui répondis avec fermeté (comme pour lui signifier, le mépris en lequel je tenais sa triste culture de frustré) : -" A Kir ! Please ", en lui montrant la carte pour compenser son anglais plus que minable... Alors qu'après avoir formulé cette réponse limpide je m'attendais à voir le serveur se diriger avec diligence vers le bar pour m'apporter le délectable breuvage dont j'avais fait la commande, le nigaud crut bon de me faire une remarque saugrenue : -"lemon or strawberry, saarr ?". Devant cet affront, je n'ai pu me contenir et lui lance un: -"What the fuck man?! Je n'ai que faire de tes fruits exécrable et de ton inculture.. ! J'ai commandé un kir et j'entends bien en boire ! Sache que je ne quitterai ton établissement qu'en titubant !". Évidemment il n'a strictement rien compris de ma fureur, et il s'en moquait... Le serveur repartit vers son comptoir en courant en me jetant un regard incendiaire. Il revint en direction de ma table, tremblante de frayeur, et déposa devant moi un verre. Je portai alors le récipient à mes lèvres et au lieu de sentir le goût tant espéré de la liqueur de cassis ma langue se plongea dans un verre de vin blanc contaminé par un écœurant sirop de fraise archi-sucré. Je me levai alors de ma chaise et projetai l’exécrable liquide dans la fontaine cinq étoiles, devant un serveur incrédule en lui disant : "Avec les compliments du chanoine Kir !" Je partis aussitôt sans même régler ma note, laissant derrière moi un serveur désespérée. Je crus inutile de me retourner, ce en quoi je fis bien car les insultes des autres clients de la classe moyenne, aussi incultes que le serveur, commençaient à fuser en ma direction. Ainsi donc, en plein XXI° siècle, tandis qu'on ne cesse de nous parler des progrès de l'éducation dans le monde, il existait encore des personnes assez sottes pour ignorer que le Kir se prépare avec du cassis et non avec je ne sais quel sirop de glucose. Quelle misère !smartphone-brainwashed pricks... En attendant, chers amis Bourguignons, restez vigilants, et refusez catégoriquement d'ingurgiter ces décoctions sournoises qui usurpent le beau nom de Kir. Et pour rendre mon article plus pédagogique encore je crois utile de rappeler quelques équations "vinologiques"... *Bourgogne aligoté + crème de cassis = kir *Crémant de Bourgogne + crème de cassis = kir royal *Bourgogne rouge + crème de cassis = cardinal (si vous êtes religieux) ou communard (si vous êtes révolutionnaire) *Vodka + crème de cassis = double K *Whiskey + crème de cassis = Whyskas *Blanc aligoté + sirop Tesseire = pipi de chat *Soda + sirop = franchouillard (Paris), Couille molle (autre partie du monde). How India spoiled the kir: I found myself not later than last week in the middle of an gastronomical enemy territory: India, in a lousy TAJ five (fucking) INDIAN stars HÔTEL, with a so called a french liquors and wine menu, when, shot by South Indian heat , I took a seat at the roof top Bistro, to refresh my drying throat. Then what I saw on the menu stuck me... A Kir? How the fuck do they know that ? To dare, or not to .... a waiter, whiten with talc, rickety and desperately sober, came to inquire which beverage I wanted to wet my mouth with.. I replied firmly (as to show him my distaste of his sad frustrated culture... ) : -" A kir! please", showing him the writing on the menu to compensate his more than shabby english ... then, lightning a cigar, i was expecting to see the waiter move diligently to the bar to prepare the delectable beverage , but the guy stayed still nearby the table:so I said What? And the waited replied with another question - "lemon ot strawberry, Siiirrree?". Was not able to bear this insult.... Was not able to control my self and then i said: - "what the fuck man !? Shoud I have to bare your miserable lack of culture ..! I've ordered a fucking kir and I expect to have some.... I won't leave your institution before I am drunk!". Of course the guy didn't got it... He flew to the bar throwing me an incendiary look. He finally came back towards my table, shaking of fear, and put in front of me a drink. I took a little sip and found that instead a good taste of blackcurrant liqueur, my tongue dipped in a glass of White wine contaminated by a nauseating high glucose syrup with a vague taste of ultra sweet strawberry . I jumped from my chair and threw the execrable liquid in the five star fountain, telling him : "with the compliments of Chanoine Kir!". I left immediately without even setting my bill, leaving behind a desperate waiter.

I felt in my back the désapprobatory look of these uneducated high middle class idiots... For what I care... Right in the Twenty-first century, while that we speak about progress of education around the world, how was it still possible that these smartphone -brain washed people ignore how to prepare a decent kir? what a misery! incré-debility of India .... Meanwhile, Dear friends of Burgundy and amateurs de of good taste, pay attention, and refuse categorically to drink these underhanded decoction that they call kir. and to make my article most useful to all of us kir amateurs : * Bourgogne aligoté + blackcurrant liqueur cream = kir * crémant of Bourgogne + blackcurrant liqueur cream = Royal kir * Red Bourgogne + blackcurrant liqueur cream = Cardinal (if you are religious) or communards (if you are revolutionary )

* vodka + blackcurrant liqueur cream = double K

* whiskey + blackcurrant liqueur cream = whyskas

*Bourgogne aligoté + any syrup = cat piss

* soda + syrup = franchouillard (Paris), soft balls (other part of the world).

27 vues

© 2019 par Solidestinations,

Tous droits réservés

  • Solidestinations