La Charte du voyageur solidaire et responsable


Une place agréable à vivre pour nous, une destination agréable à visiter pour vous !



Suivre les règles de Sécurité et de bon sens

S’engage à respecter les règles de sécurité et à suivre les conseils et recommandations du ou des guide,



Vivre en groupe

S’applique à contribuer de manière positive à la vie du groupe pour le bon déroulement du séjour, lors de voyages en groupes.



Respecter les ressources locales

Respecte et économise au maximum les ressources naturelles locales (eau, alimentation…). Gérer ses déchets.



Surveiller ses attitudes et comportements

Prendre conscience des conséquences de ses actes et de son attitude vis-à-vis des populations locales tout au long de son séjour. Par exemple, demander l’autorisation pour prendre des photographies, respecter les lieux de culte…

Là où vous passez, vous laissez une empreinte : faites en sorte que celle-ci ne soit ni négative ni permanente…



Respecter les spécificités culturelles locales

Respecter l’intégrité culturelle et sociale des communautés d’accueil : le rythme de leur vie quotidienne, leurs traditions et usages, leur vie privée et leur travail…

Ne pas intervenir dans l’organisation sociale,

Éviter de parler ou de faire allusion aux sujets délicats (vie politique, religion…) pour ne pas mettre les populations locales dans l’embarras.

S’informer et se renseigner avant le départ sur les valeurs, les lois et les interdits (tenue vestimentaire, alimentation, pratiques religieuses et sacrées…).

Sur place, le voyageur peut faire appel au guide local pour s’assurer de sa bonne conduite.

D’abord écouter, observer, ressentir, s’ouvrir aux autres avant de dégainer le Smartphone ou l’appareil photo pour de flasher….



Les donations

Le don direct dénature la valeur même de l’échange, il crée des dépendances et des besoins, il suscite des jalousies et encourage à la mendicité plutôt qu’au travail. Le voyageur peut cependant effectuer des dons indirects par le biais de Solidestinations qui les affectera sur ses projets de développement.



Protection de la faune et de La flore

Le voyageur responsable s’engage à ne pas pratiquer ou cautionner des activités pouvant mettre en danger la faune, la flore, l’environnement : pas de balades à dos d’éléphants, pas d’observations de baleines ou de dauphins, pas de snorkeling, visites de récifs de coraux…ou autres activités pouvant mettre en danger les récifs de corail ( par exemple pigeons Island au Sri Lanka), pas non plus de visite a des organisations mettant en danger la faune sauvage (orphelinats d’éléphants, organisations de protection des tortues) en Asie. Le voyageur solidaire s’engage à s’informer avant de pratiquer des activités similaires.



Protection des enfants

Le voyageur s’engage à ne pas cautionner le volontariat et le bénévolat avec les enfants, dans les orphelinats ou les écoles, sans connaitre les objectifs des structures pour lesquelles il souhaite travailler ou les intermédiaires (type Project abroad), ou les nombreuses autres propositions sur Internet.

Un projet de volontariat « clef en main » ne sera jamais bon pour les enfants…




Par l’acceptation de cette charte, le voyageur s’engage à promouvoir un tourisme différent, facteur de développement pour les populations locales, contribue à la préservation de ressources naturelles et à la protection du patrimoine culturel et architectural.



REMEMBER : “When you travel,

a foreign country is not designed to make you comfortable.

It is designed to make its own people comfortable.”Clifton Fadiman